L'arbalète géante de Chantelle

Arbalete 10-31-13 1807
L’existence de l’arbalète dite « de Chantelle » aurait été découverte lors de la lutte menée par Louis II de Bourbon contre les routiers anglo-gascons lors de son retour d’exil d’Angleterre.
Début septembre 1369 une compagnie de routiers gascons partie à l’aventure parvint en Bourbonnais et investit le château de Belleperche au nord de Moulins où Isabelle de Valois, la mère du duc Louis II, tenait sa cour.
Son fils Louis II de Bourbon en fut fort courroucé. Il réunit alors sous les murs de Belleperche dès la mi-octobre 1369 une troupe de 800 hommes d’armes, et entre le 8 et le 18 février 1370 il fit donner son armement contre un renfort ennemi qui le menaçait par l’arrière. C’est là que «  les grosses arbalètes de Chantelle, lesquelles étaient moult belles et firent moult de biens » actionnées par les Gênois Thomas et Domingue. Le premier trait embrocha d’un seul coup deux anglais.
Cette arbalète était sans doute construite dans la tour Saint-Pierre du château de Chantelle « atelier à fondre et faire de l’artillerie ».
150 ans plus tard François RABELAIS fit du maniement d’une arbalète un des passe-temps de PANTAGRUEL : « son père luy feist faire comme il estoit petit une arbaleste pour s’ébattre après les oysillons, qu’on appelle de présent la grande arbaleste de Chantelle » bien sûr, d’une taille proportionnelle à celle de son géant.
L’arbalète que l’on voit ici est une reproduction de celle exposée au musée des armes du Moyen-Âge de Castelnau (Dordogne).
 

Suivez-nous

BonPlanLocal

Agenda

NewsLetter

Inscrivez-vous pour recevoir, avant tout le monde, les nouveautés.